Le portrait du mois !

Rencontrez Géraldine, maman sophrologue, drôle et touchante à la tête d'une famille recomposée.


Peux-tu nous parler de ta famille ?

Bonjour, je m’appelle Géraldine et j’ai 43 ans. Je suis maman de 3 enfants : deux garçons de 17 et 13 ans, issus d’une première union et une petite fille de 20 mois. Nous sommes une famille recomposée et nous vivons sur Alençon dans l’Orne. J’ai rencontré mon mari en 2018, ce fut un vrai coup de foudre comme dans les films (j’avoue que je suis un peu fleur bleue) et la petite Jade a pointé le bout de son nez en Août 2020 faisant le bonheur de ses parents et de ses deux grands frères. Je suis très fière de ma famille et j’estime avoir beaucoup de chance, elle m’apporte force et énergie au quotidien.


Comment as-tu mis en place ton organisation familiale ?

Jusqu’en Août 2018, j’étais salariée à temps plein d’une grande entreprise. Après un début de carrière dans les ressources humaines puis en tant que responsable d'un service d'aide à domicile, j'ai décidé à l'aube de mes 40 ans de prendre un nouveau départ et de me lancer dans un métier qui me tenait à cœur depuis de nombreuses années : sophrologue, métier que j'exerce maintenant en libéral. En effet, j’ai décidé de faire une reconversion professionnelle en me lançant dans une formation de sophrothérapeute. Mon travail à temps plein devenait trop compliqué à gérer en termes d’organisation et j’étais complètement épuisée. Nous avons découvert que mon fils de 13 ans avait une pathologie lourde il y a maintenant 6 ans. Je n’arrivais plus à concilier mon travail où je m’investissais énormément et les différents rendez-vous médicaux, les examens et nombreuses prises en charge de mon loulou. J’ai donc pris la décision de quitter mon emploi. J’ai suivi une formation de sophrologue puis de praticienne en relation d’aide pendant deux ans. Ces deux années ont été un peu difficiles car ce n’est pas simple de reprendre ses études à 40 ans mais cela vaut le coup ! Je me dis toujours qu’il faut croire en ses rêves alors je fonce !!! Mon diplôme de sophrologue en poche, j’ai approfondi mes connaissances dans différents domaines et je me suis formée au Reiki. Je suis tombée enceinte en novembre 2019, cet enfant était pour moi un vrai petit miracle. Après mon congé maternité, je me suis formée à la langue des signes bébé pour pouvoir signer avec ma petite fille, animer des ateliers auprès des parents et former des professionnels de la petite enfance. Pour moi, cette formation venait vraiment en complémentarité de mon métier de sophrologue. Aujourd’hui, j’accompagne les familles au quotidien. Je suis auto-entrepreneuse depuis septembre 2021, ce qui me permet de concilier ma vie professionnelle et ma vie de maman. Je me consacre pleinement à mon métier afin de mettre au service des autres mes connaissances et les méthodes apportant bien-être, sérénité et connaissance de soi. L’entreprenariat me permet d’avoir une activité professionnelle qui me passionne tout en me permettant de passer du temps avec mes enfants. Je travaille du lundi au samedi mais j’aménage mes horaires en fonction de ma vie personnelle. Cela me permet également d’accompagner mon fils du mieux possible dans son quotidien et de profiter de ma petite dernière qui grandit tellement vite ! J’ai la garde exclusive de mes garçons. Ils vont chez leur papa un week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires. Comme nous nous entendons bien, nous arrivons facilement à nous arranger quand il y a des évènements familiaux et que ce n’est pas notre week-end. Mon fils aîné est en terminale et s’oriente vers des études de STAPS. Il va normalement quitter le cocon familial en septembre prochain après l’obtention de son bac. Que cela passe vite, j’avoue que je ne suis pas prête à le voir partir faire des études dans une autre ville mais on ne fait pas des enfants pour les garder pour soi. Quelle étape dans une vie de maman ! Mon second fils est en 5ème et sa scolarité se passe très bien. Il bénéficie d’une AESH depuis maintenant 4 ans. Quant à Jade, elle est chez une assistante maternelle, du lundi au vendredi depuis septembre dernier, à 10 minutes de la maison. Le samedi, c’est mon mari qui s’occupe des enfants quand je travaille.


Quel type de repas est en place chez toi ?

Les repas, quelle galère !!! Non je plaisante mais les repas sont un vrai casse-tête au quotidien. Mon mari et moi essayons de varier les menus et de faire des repas équilibrés qui plaisent à tout le monde. C’est là que cela se complique car avec 3 enfants, ce n’est pas toujours simple de faire une recette qui convient à tous. Les garçons mangent à la cantine le midi ou chez leurs grands-parents. Pour ma fille, nous préparons les repas pour la nounou. Je tiens à faire des repas « maison » et bio si possible pour elle mais c’est un choix très personnel. Nous avons investi dans un robot multifonction pour nous simplifier la vie et surtout gagner du temps ! Une de mes bonnes résolutions pour 2022 était de me mettre au batch-cooking qui me semble vraiment top pour faciliter notre organisation mais je ne l’ai pas encore testé !


As-tu rencontré des difficultés face à tes choix ?

A la séparation du papa de mes garçons, j’ai eu beaucoup d’avis désapprobateurs de personnes qui ne comprenaient pas mon choix car mes fils étaient encore petits. Mais la séparation s’est faite dans de bonnes conditions, nous avons favorisé l’échange et la communication pour que nos deux fils soient heureux, épanouis et équilibrés.


Niveau dodo, ça se passe comment ?

Je me couche relativement tôt la semaine malgré le fait d’être tous les soirs (ou presque) tiraillée entre l’envie de regarder un film ou une série avec mon mari pour profiter de notre soirée en amoureux et aller me coucher tôt pour être en forme le lendemain. Quel dilemme !!! J’ai instauré un rituel avec mes deux plus jeunes enfants, c’est notre petit moment à nous avant le coucher. J’aime beaucoup ce moment privilégié rempli d’amour, d’échanges, de partages, de câlins et de bisous. Je couche Jade vers 20 heures et le plus jeune de mes fils vers 21 heures. Le grand se couche évidemment un peu plus tard, au grand désespoir de son frère. Ma fille a fait ses nuits vers 3 mois. Je ne me souvenais pas que cela était si difficile de se lever plusieurs fois la nuit et de garder la « pêche » le lendemain. Pour moi, le sommeil est très important car cela nous permet de gérer la journée dans de bonnes conditions physiques, mentales et émotionnelles et cela fait vraiment partie, à mon sens, d’une bonne hygiène de vie. On voit vraiment les choses différemment après une bonne nuit de sommeil et on profite de la vie à fond ! Mais avec des enfants, ce n’est pas toujours évident entre les cauchemars, les terreurs nocturnes, les maladies…. Je me lève vers 6h30 car j’aime être prête avant de lever mes enfants et j’apprécie le silence du matin pour prendre mon petit déjeuner dans le calme, en toute sérénité.


Quelles sont les plus de ton organisation familiale ?

Mon statut d’auto-entrepreneuse me permet d’être flexible et de me libérer assez facilement pour mes enfants ou en cas d’imprévus. J’apprécie de pouvoir profiter d’eux « à fond » dès que j’en ai la possibilité, quand mon emploi du temps me le permet bien sûr. Je communique énormément avec mes loulous, je suis très à l’écoute de leurs besoins et de leurs attentes même si je ne peux pas toujours y répondre. Mon mari est également très impliqué dans l’éducation des enfants, dans leur bien-être et dans l’organisation de la maison avec son lot de tâches quotidiennes. Nous accordons beaucoup d’importance aux temps d’échanges avec eux notamment lors des repas et des sorties ou des activités familiales.


Quels sont les moins ?

Je travaille régulièrement jusqu’à 19h00, ce qui ne me permet pas toujours d’assister aux différentes réunions scolaires de mes enfants. Je culpabilise parfois de ne pas être présente tout le temps en fin de journée, car c’est à ce moment là que mon mari aurait besoin de moi. Entre 18h00 et 20h00, c’est un peu le marathon entre les devoirs, le bain de la petite, le repas à préparer, …


Quels seraient tes conseils pour les parents voulant faire la même chose ?

En tant que famille recomposée, la communication est primordiale et très importante. Chacun doit trouver sa place. La priorité est le bien-être et le bonheur des enfants tout en n’oubliant pas sa vie de couple. En tant que maman et auto-entrepreneuse, il faut être très organisée et trouver son équilibre pour s’épanouir pleinement ! Il est également très important de prendre du temps pour soi pour se recentrer et recharger ses « batteries ». Et surtout, il faut profiter du moment présent !!!



#portrait #portraitdumois #maman #viedemaman #mamansophrologue #sophrologue #tribu #famillerecomposée

52 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout